top of page

Comment apprendre tout au long de sa vie ? 🤓

L’un des points communs des créateurs, c’est cette envie brulante d’apprendre tous les jours.

Même après les études… si ce n’est encore plus après les études ! On a le pouvoir de CHOISIR les nouvelles compétences et connaissances que l’on souhaite apprendre.


Pas de programme imposé, guidés par l’envie, c’est nous qui construisons notre propre école.

Disclaimer : Le sujet me passionne mais je ne suis pas neuroscientifique. Je ne donnerai pas de solution toute faite (ça serait trop facile 😉) mais, comme toujours, quelques pistes de réflexions : en donnant humblement 3 grands principes que j’ai expérimentés ces dernières années grâce à mon envie de progresser en dessin et en design graphique.


I. POUR QUE ÇA RESTE, IL FAUT QUE ÇA SORTE !


Il existe 2 types de connaissances :

  • Le « savoir » (connaissances fondamentales)

  • et le « savoir-faire ».


SAVOIR-FAIRE

On peut éprouver beaucoup de frustrations, car acquérir ses compétences demandent du temps et beaucoup de pratique, mais c’est « palpable ». Tu peux observer très concrètement tes progrès en dessin, par exemple. Et ça, quand ça arrive, c’est très satisfaisant. ☺️


SAVOIR

C’est à mon avis plus « sneaky » que le savoir-faire pour constater un progrès ou l’intégration de cette nouvelle connaissance. Je t’explique pourquoi :

Si tu te lançais un matin dans le fait d’apprendre la « théorie des couleurs », tu pourrais pratiquement lire en une journée tout ce qui faut savoir pour avoir de bonnes bases.

Mais est-ce réellement encré dans ton cerveau ?

Pourrais-tu aisément en reparler une semaine après lors d’une discussion informelle avec des amis ?


Pour pouvoir mémoriser, tu auras besoin de te trouver un « prétexte » pour ressortir ces connaissances.


🤓 Exemple : je me suis formée sur comment construire une stratégie de marque. Ce sont des connaissances qui sont restées car j’y fait appel régulièrement pour ma création de contenus mais aussi pour mes clients, au moment des ateliers et de la rédaction du guide stratégique.


Imagine ton cerveau comme une couverture de neige fraiche qui vient de tomber ❄️

Apprendre, c'est tracer un chemin. Pour qu’il reste bien visible, tu auras besoin de passer une première fois, puis une deuxième, puis une troisième… car on n’est pas à l’abris qu’il reneige entre temps !




Les choses qui restent sont les choses que l’on va pro-activement chercher et ressortir. C’est dans l’effort que l’on apprend et mémorise.


La répétition est aussi l'une des clés. Notre cerveau a besoin de temps pour intégrer un savoir ou un geste. Les petites connexions neuronales ont besoin de se faire.


Ouuuh… effort, répétition et temps longs : autant de mots qui peuvent faire décamper notre envie d’apprendre. 😅

C’est pourquoi il est très important d’entretenir la flamme par tes conditions idéales pour avoir envie d'apprendre.

Et parce qu’« Apprendre pour apprendre » fonctionne rarement pour la mémorisation et la motivation : tu as besoin d’une carotte !

On y revient juste après ;)


II. SERS-TOI EN PREMIER.ÈRE


« Je n’ai pas le temps. »

« J’ai envie de suivre ce cours mais je n’y arrive pas. »


Il n’est pas rare que tout ce qui soit lié à la formation passe à la trappe. Pour y remédier, un seul conseil : Sers-toi en premier.ère !*


*Conseil valable aussi pour prendre soin de soi et les projets perso


III. TROUVE TA CAROTTE 🥕


Tu l'auras compris, l’apprentissage se fait dans des temps longs.

Et qui dit temps longs, dis besoin de garder la motiv’ sur le long terme.


🔎 Pour créer ta propre école et tes conditions d’apprentissage idéales, je t’invite à aller regarder à la loupe tes ingrédients secrets (ils sont propres à chacun) via ces deux questions :


👉 Quelles sont les connaissances que tu souhaites apprendre ?


J’ai bien conscience que cette question peut rapidement te faire sentir submergé.e tellement tu souhaites apprendre.

Je me la pose de temps en temps (~ chaque trimestre) pour faire le point, sans mettre forcément d’actions concrètes derrière tout de suite. Je plante juste la graine. Cela me sert de cap.


Je regarde de près les connaissances que je souhaite apprendre qui reviennent régulièrement dans ces petits bilans. Elles sont de très bons indicateur vers où l’on souhaite aller.


Exemple : actuellement, j’ai envie de continuer de progresser en personnalisation de typographie, pour mes projets en identité de marque et en composition, pour réaliser des illustrations plus complexes (avec des décors et tout et tout !)…


👉 À quel(s) moment(s) as-tu réussi à rester motivé.e pour apprendre de nouvelles connaissances / compétences que tu as choisies ?

Autrement dit, quelles sont les carottes qui ont fait que tu es arrivé.e à tes fins ?


Retour d’expérience personnelle :

Pour les connaissances, je vois deux modes dans mon cas, deux types de carotte 🥕 :

  • Apprendre à dessiner avec un artiste dont je suis trop fan -> Exemple : progresser en composition grâce aux tips de Tom Haugomat -> Motivée par le plaisir et l'inspiration

  • Apprendre car c’est une connaissance technique dont j’ai besoin tout de suite, maintenant ! -> Exemple : comment créer un fichier HD nickel chrome pour envoyer à un imprimeur ? -> Motivée par un besoin immédiat


Mini récap :

👉 Pour que ça reste, il faut que ça sorte !

👉 Sers toi en premier.ère

👉 Trouve ta (ou tes) carotte(s) pour rester motivé.e

🍂 Sur ce je te souhaite un excellent début d'automne,

et beaucoup de plaisir à apprendre !

Maud

P.S. : comme toujours, n'hésite pas à me partager tes propres réflexions en commentaire ou en m'envoyant un message sur Insta 🧡

Comments


bottom of page