top of page

Oser demander de l'aide... et savoir dire non

Oser demander de l’aide et… savoir dire non en tant qu’entrepreneur.e, mais quel est le rapport ? 🤔


Vous allez très rapidement le savoir !


J'avais envie de vous partager un récent déclic que j’ai eu lors d’une discussion avec Stéphanie (graphiste talentueuse que j’ai eu la chance de rencontrer lors d’un week-end du Cercle des Créateurs) :


Nous étions en train de papoter quand je lui raconte que je m’étais littéralement arrachée les cheveux une journée entière sur Indesign car je n’arrivais pas à faire ce que je voulais (problèmetechniquequonadorebonjour!)


💬 Je vous relate notre discussion :


- "Non, mais attends Maud, la prochaine fois, tu n’attends pas d’avoir envie de jeter ton ordi pas la fenêtre pour me demander de l’aide."

- "Oh, c’est trop sympa, mais je ne voudrais pas t’embêter."

- "Ça, ce n’est pas ton problème. Ce n’est pas à toi de décider si on a envie de t’aider. Tu enlèves l’opportunité à quelqu’un de t’aider."


Enlever l’opportunité à quelqu’un de m’aider…


Cela a fait "BIM !" dans ma tête 🤯. Je n’avais jamais vu la situation sous cet angle.


Cette phrase m’a fait comprendre une chose sur moi-même :


Pourquoi étais-je aussi réticente à demander de l’aide ?


Parce que je ne voulais pas mettre une autre personne dans une situation inconfortable que je ne savais moi-même pas gérer, autrement dit : savoir dire non (avec bienveillance évidemment, toujours ☺️) quand c'est à mon détriment.


Je m'explique :

Cette même semaine, on m’avait sollicitée à 4 reprises pour des conseils gratuits personnalisés type : "Que penses-tu de mon image de marque ?" (4 fois la même semaine, l’Univers avait définitivement une leçon à m’enseigner 😂)


Je pense que la générosité : l'envie d’aider, de donner, de faire plaisir est dans notre nature pour la majorité. C’est d’ailleurs une envie qui guide mon métier et ma vie. MAIS…

...j’estime que ce que l’on a de plus précieux au monde c’est : notre temps et notre énergie (et donc notre santé mentale et physique). Le donner sans limite n’est pas une bonne idée.


En ayant compris que j'ai le droit et le pouvoir de dire "Non", je reçois aujourd'hui les sollicitations dans un état d’esprit beaucoup plus positif.


Cet état d'esprit est possible seulement, car j’ai appris à dire « Non » quand c'est à mon détriment, ou à répondre « Oui » pour aider selon mes termes.


➡️ Un épisode de podcast que j'avais bien aimé d'Aline sur le sujet : Le pouvoir d'apprendre à dire non


Avant de répondre quand on me demande des conseils , je me pose désormais plusieurs questions :

  • Ai-je le temps et l’énergie pour répondre à cette sollicitation maintenant ? Est-ce au détriment de mon écologie interne / santé mentale ?

  • Est-ce juste par rapport à mes autres projets, clients notamment, qui payent justement pour mes conseils personnalisés ?

  • Est-ce que je vais prendre du plaisir à aider cette personne ?

  • Est-ce que la demande est précise ?


Je ne souhaiterais surtout pas décourager des personnes à demander de l'aide. Bien, au contraire ! Si l'on peut s'entraider dans la jungle de l'entrepreneuriat, alléluïa !


En ayant pris conscience que l'autre personne peut dire non, j'ose désormais à mon tour demander de l'aide, en prenant toujours beaucoup de précautions; par exemple : je prends le temps de préciser ma demande et de chercher sur Internet si je peux trouver ma réponse par moi-même.


Pas plus tard que la semaine dernière j’ai osé demander de l'aide à Stéphanie (again !). Elle m’a aidé à résoudre un problème technique sur Illustrator : encore un grand merci à elle pour son aide et pour ce gros déclic ! 🙏🏼


Demander de l’aide, c’est aussi faire preuve d’humilité que l’on ne peut pas faire tout, tout seul, tout le temps. 😊


Et vous, comment vous vous sentez sur le fait de savoir dire non ? Et de demander de l'aide ? (Suis-je la seule à avoir autant de scrupule ? 😂)


Vive l'entraide, le collaboratif, la connaissance de soi,

et à très bientôt ✨✨

Maud



Comments


bottom of page